Press Book

  Chanteuse, pianiste, auteure, compositriceSa musique: " Un son nouveau "

                         Sa musique sonne comme un son nouveau et universel cultivant plusieurs identitĂ©s : « jazz, afro, caribĂ©en, latino, pop, classique Â» et tout cela dans la langue audacieuse de Molière  « le français Â». Sarah Fahy serait-elle notre Alicia Keys française ?  Ses textes sont Ă©picĂ©s et poĂ©tiques, la dĂ©voilant sous sa vraie nature Ă  la fois attachante, sensuelle, faillible mais aussi caustique et engagĂ©e.

           
                Durant 9 mois, elle a enregistrĂ© son 2ème Album en tant que chanteuse, pianiste et auteure compositrice avec la collaboration de Christian Djieya pour la co-rĂ©alisation. 

De fines gâchettes ont enregistrĂ©s  au studio Ă  ses cĂ´tĂ©s comme Rocco Zifarelli guitare acoustique ( guitariste d’Ennio Morricone), Boby James (guitare Ă©lectrique), Jerry LĂ©onide (clavier rhodes 1er prix du festival jazz de Montreux 2013 piano solo), Basses : Rafael Paseiro, Bisou Bass et Fred Dombe (USA), Violons : Line Kruse et son quatuor Ă  cordes avec Johan Renard violon II, Jean-Philippe Audin violoncelle et Renata neves Ă  l'alto ; aux Percussions : Inor Sotolongo,  batterie : Christian Djieya, aux chĹ“urs : Ruth Kotto, Olyza  Zamatti, Piera Pizzi, et  IngĂ©nieur du son : Christophe Sarlin du studio Le regard, Conseiller Artistiques : Line Kruse aux arrangements du quatuor Ă  cordes, Justin Bowen Tchounou ancien chef d’orchestre de Manu Di Bongo, Cheick Tidiane Seck, Coachs vocaux Gino Sitson, Mme Hermineh.

                         

                         C’est lors d’un de ses concerts, en juin 2014, captivant son public qu’elle dĂ©cide d'aller au bout de ce projet ambitieux : un album acoustique soignĂ©e au grĂ© de ses envies. En janvier 2015, avec deux rĂ©alisatrices de cinĂ©ma « Myriam Donasis et Sylvie Petit Â» , elle s'aventure dans le tournage d'un très beau clip sur une chanson enregistrĂ©e avec le chanteur David Tayorault et le  jeune rappeur Omsyr. Cette chanson « A quoi ça sert la libertĂ© ... sans un toit ? Â» lui tenait Ă  cĹ“ur depuis longtemps, elle parle de tous ceux qui sont « enfermĂ©s dehors Â» ou menacĂ©s de l'expulsion de leur appartement, elle-mĂŞme ayant connu de près la surditĂ© du système face au problème de logement. Elle rĂ©unit Ă  l’image toutes les gĂ©nĂ©rations, races et classes sociales. D’un vĂ©cu très dense, Sarah est issue d’une famille hors norme oĂą l’ouverture d’esprit est un leitmotiv. Partageant les pensĂ©es philosophiques de sa mère et les textes poĂ©tiques de son père durant son enfance, elle s'est finalement construite sa propre vision du monde, tout en y Ă©chappant par le biais de sa musique. VĂ©ritable pianiste mĂ©daillĂ©e d'or de Conservatoire, devenue une femme libre et battante mais restant femme enfant, c’est avec vĂ©ritĂ© et sans tabou qu’elle nous dĂ©voile l’essence de son ĂŞtre dans chacune de ses chansons.

                                

Dossier press oct 2016b
540 ko
dossier_press_oct_2016b.pdf